Définition : L’assurance décès

L’assurance « en cas de décès », tout comme l’assurance « en cas de vie » garantit le versement d’une somme d’argent, préalablement constituée au moyen de primes versées en une seule fois ou régulièrement,

à un ou plusieurs bénéficiaires, pourvu que le décès de l’assuré ait lieu, cette fois-ci, avant le terme du contrat, pouvant, lui-même, être souscrit pour une durée déterminée, il s’agit alors d’une assurance « temporaire », ou pour une durée illimitée, c’est-à-dire une assurance « vie entière ».

Dans le cas de l’assurance « temporaire », le contrat est dit « à fonds perdus », l’assureur conservant les primes versées si le décès n’intervient pas avant la date prévue dans le contrat. L’assurance « vie entière », quant à elle, permet de garantir le versement qu’elle que soit la date du décès.

Certaines formules permettent de combiner à la fois une assurance « en cas de vie » et une assurance « en cas de décès ». Ce type de contrats peut également être complété par d’autres garanties : incapacité de travail, invalidité, perte d’emploi…